Céram'Maguite

 

Être potière, c'était une évidence pour moi ....petite, je récupérais de la terre dans l'atelier de mon père  qui faisait de la peinture et des sculptures en terre rugueuse ( pour mes doigts), qu'il décorait à la façon des polychromes sur bois, et j'essayais de façonner des petits personnages.

Puis, pendant les vacances, il y avait les visites chez les potiers de village et ma fascination pour le tour: la danse des mains, précise  et lente qui montait la terre, gonflait la forme ou la resserrait.

J'ai oublié tout cela quelques années ....mais je regardais toujours les poteries....et puis un jour la passion a pris le dessus, aidée par le don d'un four (cadeau royal )qui allait tracer la suite... Faïence d'abord puis grès avec fabrication des émaux. 

J'ai partagé ma passion dans des écoles et collèges pendant 18 ans, à présent c'est avec les adultes lors de cours hebdomadaires.

Je pratique aussi le taïchi depuis quelques années et j'y trouve une corrélation avec le tournage des pots: le tour est considéré au Japon comme un art martial. 

" La terre, c'est mon voyage intérieur. "